Les outrages sexistes

L'outrage sexiste

Remarques gênantes, sifflements, insultes, etc. Les comportements à connotation sexuelle ou sexiste qui portent atteinte à la dignité de la personne et créent une situation intimidante, hostile ou offensante sont interdits par la loi.

Il me fait des commentaires dégradants sur ma tenue.

Ces actes et ces attitudes sont INTERDITS ET PUNIS par la loi.

Il m'a suivi avec insistance quand je rentrais chez moi.

Ces actes et ces attitudes sont INTERDITS ET PUNIS par la loi.

Il me siffle en mimant des bruits sexuels 

Ces actes et ces attitudes sont INTERDITS ET PUNIS par la loi.

Suis-je concernée ?

L’outrage sexiste est une manifestation du sexisme, qui s’exprime par des comportements à connotation sexuelle ou sexiste, qui, quel que soit l’espace où il s’exprime ou les formes qu’il prend, porte atteinte à la dignité de la personne en raison de son caractère dégradant ou humiliant, et crée une situation intimidante, hostile ou offensante. Ces comportements n’ont pas besoin d’être répétés pour que l’infraction soit caractérisée.

Une personne vous impose des sifflements, des gestes et/ou des bruits obscènes, par exemple en suggérant ou en imitant un acte sexuel ;
Une personne vous impose des propositions sexuelles ou des questions intrusives sur votre vie sexuelle ;
Une personne fait des commentaires dégradants sur votre physique ou vos tenues vestimentaires ;
Une personne vous poursuit de manière insistante dans la rue.

Ces actes et ces attitudes sont INTERDITS ET PUNIS par la loi.

Par ces comportements et/ou ces paroles, l’auteur crée une situation intimidante, hostile ou offensante et porte atteinte à votre dignité, votre droit à la sécurité et à circuler librement.

Vous êtes peut-être victime d’outrage sexiste ou d’autres violences sexistes et sexuelles.

Vous n’êtes pas responsable : aucune tenue, aucune attitude, aucun lieu ne justifient un tel comportement de la part de l’auteur des faits. Vous pouvez dire non, signaler votre refus face à ces comportements avec fermeté.

Vous pouvez aussi en parler à une personne en qui vous avez confiance ou vous adressez à une association spécialisée dans la lutte contre les violences faites aux femmes qui vous accompagnera. Contactez le 3919 qui vous apportera écoute et conseil.

N’hésitez pas à signaler ces faits à la police et à la gendarmerie et à porter plainte. Vous pouvez demander à un témoin de vous accompagner pour vous soutenir. La preuve de tels actes pourra être apportée par témoignage et par l’exploitation de moyens de vidéo protection.

En cas d’urgence, appeler le 17 ou le 112 ou par SMS au 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes.

À QUI M'ADRESSER ?

LES NUMÉROS D'URGENCE

17

La police et la gendarmerie

114

En remplacement du 15, 17 et 18 pour les personnes sourdes, malentendantes, aphasiques, dysphasiques

112 - Les services d'urgence européen
15 - Les urgences médicales (SAMU)
18 - Les pompiers

3117 : numéro d'urgence dans les transport en commun

Ces numéros d’urgence sont gratuits et peuvent être composés à partir d’un téléphone fixe ou portable, même bloqué ou sans crédit.

Le numéro d’écoute, d’information et d’orientation

3919

Violences Femmes Info

C’est un numéro
d’écoute national destiné :

- aux femmes victimes de violences
- à leur entourage
- aux professionnels concernés

Anonyme et et gratuit, il est accessible depuis un poste fixe et un mobile en métropole et dans les DOM. 

Ce numéro permet d’assurer une écoute et une information, et, en fonction des demandes, effectue une orientation adaptée vers dispositifs locaux d’accompagnement et de prise en charge. Le 3919 n’est pas un numéro d’appel d’urgence.
 

LA PLATEFORME DE SIGNALEMENT DES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES

Sur la plateforme de signalement vous pouvez échanger avec des policiers ou des gendarmes spécialement formés aux violences sexistes et sexuelles qui peuvent déclencher des interventions. Anonyme et gratuit, ce tchat est accessible 24h/24 et 7j/7.

A tout moment, vous pourrez quitter rapidement le tchat et l'historique de discussion pourra être effacé de votre ordinateur, téléphone portable ou tablette.​

LES ASSOCIATIONS NATIONALES
les associations près de chez vous

Ce que dit la loi

L’article 621-1 du code Pénal réprime l’outrage sexiste.

Des conseils pour réagir

Si vous être confrontée à des propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste portant atteinte à votre dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant ou créant à votre encontre une situation intimidante, hostile ou offensante, plusieurs réactions sont possibles. Celles-ci ne sont pas exhaustives ou utilisables dans tous les cas de figure.

Si vous ne vous sentez pas en sécurité, ignorez la personne, éloignez-vous ou réfugiez-vous dans un endroit sûr.

N’hésitez pas à faire appel aux agents de la police ou de la gendarmerie qui seraient présents sur les lieux ainsi qu’aux agents de sécurité présents dans les transports en communs. Ils sont compétents pour constater l’infraction d’outrage sexiste et dresser immédiatement une contravention.

Si vous vous sentez suffisamment en sécurité et que la situation le permet, vous pouvez :

  • Exprimer calmement et fermement votre mécontentement face à cette situation : « Je ne vous ai rien demandé », « Je vous ai déjà dit non, arrêtez d’insister ! »
  • Interpeller les personnes à proximité des témoins de la scène ;
  • Menacer le harceleur, et mettre votre menace à exécution :
    « Monsieur, comme vous pouvez le voir, je suis en train d’appeler la police, on verra ce que pensent les secours de votre attitude. »
  • « Non je ne vous donne pas mon numéro, mais donnez-moi le vôtre, ça facilitera le travail de la gendarmerie ».

Vous pouvez également signalez des violences en ligne. La plateforme de signalement vous permet d’échanger avec des policiers ou des gendarmes spécialement formés aux violences sexistes et sexuelles qui peuvent déclencher des interventions et enquêtes. Ce tchat est accessible 24h/24 et 7j/7.

Je suis témoin, je peux agir

Vous assistez à une agression

Lorsque que vous êtes témoin d’une violence sexiste ou sexuelle, certains réflexes simples et actions concrètes peuvent faire la différence. Votre intervention doit dépendre de la dangerosité de la situation.

Comment agir

Une victime s'est confiée à vous

Qu’il s’agisse de violences au sein du couple ou de violences sexistes et sexuelles sous toutes leurs formes, lorsque qu’une femme vous relate les faits dont elle a été victime, qu’ils aient cessé ou non, certains réflexes simples et actions concrètes peuvent faire la différence. Votre intervention doit respecter la parole et les choix de la victime.

Comment agir